Accueil Inclassable Révolte microbe-scopique

Révolte microbe-scopique

Aujourd’hui était un grand jour pour moi. Bien plus qu’un défit au sens large de ma vie, c’est un moment d’échange que je devais vivre ce soir.

Manque de pot, mon organisme fait souvent des siennes quand il ne faut pas. Essaye t’il simplement de me dire stop, de me faire freiner la cadence ? Je ne sais pas, je n’ai pas son mode d’emploi. J’apprends à l’apprivoiser en m’écoutant. Et c’est en m’écoutant que j’ai du, a regret annuler ce moment tant attendu. J’ai quand même pu y trouver une satisfaction en y allant, en temps que spectatrice. Quelle grandiositée de voir ce que nous donnons tous ensemble !

M’enfin, depuis dimanche, je sentais un rhume pointer son nez. Ah. J’ai aussitôt pris les devant, à coup d’huiles essentielles et d’homéopathie. A vrai dire, jusqu’à hier, je pensais que j’avais gagner mon combat contre les microbes. Je me sentais bien mieux, et j’avais encore une voix normale.

Mais ce matin au réveil, ce fut la mauvaise surprise. Nez bouchée, voix de canard, enrouée comme pas possible, 39°3 de température. La décision s’impose, à contre coeur, j’annonce ma non-venue. Fichue microbes, qui une fois qu’ils ont élu domicile, n’en délocalisent pas pendant ce qui semble une éternité. On a beau les combattre, ils résistent toujours. Rien ne sert de se soigner, ça passera tout seul. Il faut juste trouver des astuces pour rendre les quelques jours  meilleurs.

Quand tu es choriste, tu maudits la personne qui t’a filé son rhume.

rhume