Asperger et fière de l’être

206

41vQU7wbzfL._SX331_BO1,204,203,200_

Auteur : Alexandra Reynaud

Paru le 30 mars 2017

Retrouvé Alexandra sur :

  • http://les-tribulations-dune-aspergirl.com/
  • http://les-tribulations-dun-petit-zebre.com/

Résumé : Le Syndrome d’Asperger est un trouble du spectre autistique. Les symptômes sont plus discrets que pour l’autisme classique, à tel point qu’on parle d’un handicap invisible : les personnes atteintes du syndrome d’Asperger (surnommées les Aspies) éprouvent principalement des difficultés majeures dans leurs interactions sociales (déficit des codes sociaux, difficulté à identifier les sentiments et les émotions chez les autres). Beaucoup d’adultes Aspies s’ignorent donc encore ou peinent à obtenir un diagnostic officiel. Alexandra Reynaud, diagnostiquée aspie à l’âge adulte, témoigne dans ce livre de son parcours diagnostique et de ses questionnements. Elle aborde ses difficultés au quotidien, mais aussi ce que sa différence lui apporte.

 

Asperger et fière de l'être dans La quotidienne - 240_F_32530930_8TefLwC5zdArPUT9PFGWrdUlOs5gwNuu

à la FNAC à environ 15€

 

 

SOMMAIRE

  1. Préface
  2. Vous, autiste ?
  3. Qu’est-ce que le syndrome d’Asperger ?
  4. Une première prise de conscience
  5. Le jour où le déclic s’est produitn la sérendipité en action
  6. Diagnostic ou étiquette ?
  7. Le temps de la réflexion et des  premières démarches
  8. Souffrir du syndrome d’Asperger ? Quelques difficultés liées à ce TSA
  9. Solitaire ou rejetée ? Une enfance atypique
  10. Quand rien ne bouge et que les années passent
  11. En quoi consiste le diagnostic ?
  12. Quand le bilan arrive enfin
  13. Que peut ressentir un aspie en situation de stress important ?
  14. Le diagnostic tombe, et les voiles se lèvent
  15. Ce qui  m’a fait avancer dans la vie
  16. Et mon fils alors ? Surdoué vs aspie, ou bien surdoué et aspie ?
  17. Et si …
  18. Vivre dans un monde dont on est étranger
  19. Aller au-delà des idées reçues
  20. Le diagnostic d’Asperger sur un enfant déjà identifié THPI
  21. Expertise autistique et neurodiversité
  22. De la norme
  23. Un témoignage de l’intérieur, conjugué au féminin
  24. Et l’empathie dans tout ça ?
  25. Conclusion
  26. Postface

 

MA PHRASE PREFERER : page 70

Je savais que ce bilan impliquait de laisser pour une fois mon masque de côté, il fallait que je sois suffisamment forte pour accepter d’être analysée, d’être scannée tout en baissant ma garde. Déployer mon armure protectrice ne servirait à rien, c’était LE moment où il fallait que je me montre telle que je suis, sans détour, sans fard ni faux-semblant, sans crainte d’être jugée. Or il n’est pas facile d’abandonner ce que l’on a mis des décennies à bâtir pour réussir à se cacher au beau milieu des autres.

Ce paragraphe me touche parce que lors de mon diagnostic, je m’étais également dit que c’cétait le moment d’être moi-même, sans peur que l’on se moque de moi ou que l’on me trouve débile. C’était le moment, et pourtant, devant ces inconnus, je n’ai pas su lâcher prise. J’ai vue les professionnels 3 fois pour les tests à réaliser, et ce n’est qu’à la fin du dernier que j’ai commencé à me montrer tel que je suis. Du coup, cela me fait culpabiliser beaucoup et cela me stress. Auront-ils remarque que ce n’était qu’un masque ? Vont-ils poser le diagnostic ou non ? Beaucoup de remise en question. Mais Alexandra le dit bien, c’est difficile d’abandonner la carapce que l’on s’est forgée pendant des années pour se fondre dans la masse et ne pas subir ses camarades et le monde extérieur. Aussi, elle me fait me sentir moins coupable de n’avoir pas su Être plutôt que Paraître.

Le livre entier est plaisant à lire, assez rapide quand on est mordu par le sujet. J’aime beaucoup.