Justice

Justice dans Agressions, violences viol-e1501152407104

Je ne le cache pas, je n’en ai pas honte, même si souvent je ne l’assume pas et qu’il m’en est difficile d’en parler.

A 12 ans, si vous avez lu mes autres posts, j’ai été violé par un homme. Une blessure difficile à refermer et à pardonner.

Je suis en justice contre cet homme, depuis 5 ans maintenant. C’est affreusement long.

D’ici quelques temps, le procès aura lieu, et c’est l’objet de ce post.

Il y a environ 1 an, en allant voir mon avocate pour passer une expertise psychiatrique dans le cadre de la procédure, elle me parlait de la suite et du procès. Elle parlait de requalification de crime en délit, et de Tribunal Correctionnel au lieu de Cour d’Assises.

En soit, correctionnel ou assises ne me parlait pas trop, ne sachant pas de quoi il s’agissant, mas ce qui avait attirer mon attention, c’est la requalification.

Requalifier en délit au lieu de crime permettait de partir en correctionnel, que le procès dure moins longtemps, que ça soit moins difficile pour moi dans la mesure où j’ai beaucoup de mal à en parler, et plusieurs autres raisons. J’ai tiltée, et j’ai proclamée dès ce moment que je ne voulais pas d’une requalification.

Un an plus tard, c’était en septembre 2017, la Juge me reçoit dans son cabinet pour une audition (encore une …), avec mon avocate, et la greffière, le tout, filmé. A la fin de l’entretien, elle me demande ce que je souhaite pour la suite et pourquoi. Je dis alors que je ne veux pas de requalification et que je veux aller aux assises. Elle me laisse tout de même 1 mois de réflexion car les assises sont quelque chose d’assez éprouvant. Passé quelques semaines, je confirme donc mon choix, je veux les assises.

Pourquoi cette décision ? Parce qu’un acte est un acte. Cet homme ne m’a juste touché (délit – attouchement), il m’a violé (crime – viol). Je veux qu’il soit jugé pour ce qu’il a fait, pour rien d’autre que ce qu’il a fait. Si quelqu’un tue volontairement une personne en l’écrasant en voiture alors qu’elle traversait, vous auriez envie que cette personne paye pour ce qu’elle a fait non ? C’est un crime. Et pourtant, la justice lui donne une simple amande comme on en donnerai à quelqu’un qui a mal stationné sa voiture. C’est n’importe quoi non ? Vous serez outré ? Et bien c’est pareil.

Je refuse que l’on minimise l’acte que j’ai subi. C’était un viol, pas un stationnement gênant. Au nom même de toutes les victimes qui ont acceptée une requalification pour aller plus vite dans la procédure, pour toutes celles qui osent pas porter plainte car les procédures vont rarement aux assises, je en lâcherai pas le morceau. Aujourd’hui, je ne me bât plus pour moi. Il m’a déjà volé ma vie, pourrie de l’intérieur, alors je n’ai plus rien à perdre, si ce n’est la tranquillité qu’il ne s’en prendra pas à d’autre (il est récidiviste). Pour que la justice ne minimise plus, pour que la Justice arrêt de passer sous silence des actes criminels sous prétexte que les victimes sont trop fragiles pour aller aux assises. Moi j’irai, je ne m’arrêterai pas avant.

shutterstock_Symbol-of-law-and-justice-1 Avancer dans Agressions, violences