Congrégation de « malades »

116

handicapéAujourd’hui, et pour tout le weekend, je me retrouve à un rassemblement de personnes en situation de handicap, ou travaillant dans ce secteur. Ces weekend ont pour but d’échanger, d’apprendre plein de chose, de sensibiliser, d’avoir des billes pour l’accès à l’emploi, s’amuser, découvrir des choses. Plusieurs associations de plusieurs villes de France et d’ailleurs s’y retrouve.

On dort en Auberge de jeunesse.

Ce soir, après un repas pris dans le hall sous une pluie battante, au moment où je m’en retourné dans ma chambre pour dormir, problème.

Au moment de refermer la porte une fois à l’intérieur, la poignet me reste dans la main. En mode panique, si elle se claque je ne peux plus ressortir. En me coinçant les doigts dedans, je saute sur la porte donc, pour ne pas qu’elle se claque. Aussitôt, je retourne dans le hall en parler à l’un des membres du l’association dont je fais partis pour solutionner le problème.

On va voir le réceptionniste (qui ne connais pas toutes les associations présentes et ne sait donc pas dans quelle chambre il y a des personnes en situation de handicap), on lui explique, il vient à la chambre, il règle le problème, et on redescend tous ensemble.

Sur la chemin, il voit des chambres ouvertes, et profite donc du trajet pour demander s’il n’y a pas de problème dans ces chambres là aussi.

Tout le monde répond non. On s’en retourne donc dans le hall (nous sommes toujours avec le réceptionniste).

Au moment de reprendre notre chemin, on lui dit qu’on ne sait jamais, c’est bien de demander s’il n’y a pas de problème. Et là, il nous répond :

« Ce sont des gens particuliers, c’est un groupe avec des problèmes, des maladies ».

On se tait.

Un fois arriver dans le hall, on se regarde le garçon de mon asso et moi, et je sors « c’est pas parce qu’on est handicapé qu’on est malade ». Si seulement il savait qu’il venait de parler à des gens faisant parti de ce groupe de ‘’malade’’.

On éclate de rire. A la fois vexante, sa phrase est risible. Encore un qu’il va falloir sensibiliser aux handicaps …

C’était drôle.