Invasion

63

Coucou tous, me revoici après un long moment d’absence. J’ai souvent penser à écrire, mais je n’en avait pas vraiment l’énergie. Le procès et les chamboulements de cette année m’ont beaucoup affectés. Lentement, mais sûrement, ça va mieux. Il y a des jours sans et des jours avec mais bon, ça ira.

Le sujet d’aujourd’hui s’intitule « Invasion ». Car oui, la chose que j’adore le plus s’est transformée en torture.

Je m’explique.

Ceci est une fourmi.

Invasion dans La quotidienne -

J’ai toujours adorée les fourmis. J’aime leur système de communication par phéromone, et je trouve que malgré le fait qu’elles soient des dizaines ou des dizaines de millions dans une foumilière, chacun a sa place, son rôle, et donc ait clairement ce qu’il a a faire. Je trove leur construction sociale énormément évoluée, même si je ne suis pas sûr que l’on puisse parlé de construction sociale dans le sens où on attribue ce terme principalement à l’humain, qui se distingue de toutes les espèces car il a la parole. Mais bon, ce n’est pas parce que nous n’avons pas le même mode de communication que l’on puisse juger que les espèces soient inférieures … C’est sans doute à tord ce qu’avaient pensé nos ancêtres quand ils ont assassiné de sang froid des milliers de juifs, ou qu’il y a eu l’esclavage. Peut-être découvrira-t-on plus tard que l’on méprise des animaux/insectes bien plus supérieur à nous.

Bref, la question n’est pas de savoir qui est supérieur à qui.

Juste, ces petits bébette que j’aime tant me font un peu vivre un cauchemars en ce moment.

Cela ne me gène absolument pas d’en avoir dans mon domicile.

Ce qui me gène, c’est de les avoir dans mon lit …

En effet, depuis une petite semaine, m’ont lit est envahit.

Le pire, c’est la nuit !

Je dors, et je sens que ça me chatouille, que ça me rentre dans les oreilles.

Je me gratte, me gratte, me gratte, car je déteste ces touchés superficiellement trop doux.

Du coup en ce moment, je ne les aiment pas trop.

Le tout, ça va être de m’en débarrasser, sans les tuer, car les fourmis sont importante pour l’éco-système.

Si on met du produit sur une fourmi, c’est toute la colonie qui meurt.

Pourtant, les fourmis aident à la dispersion des semences en transportant les graines et elles aèrent les sols grâce à leurs tunnels. Elles sont d’efficaces poubelles environnementales quand ont sait qu’elles mangent tout les déchets organiques ou qu’elles accélèrent la destruction de choses déjà mortes (exemple des fourmis charpentières, quand elles s’attaquent au bois, c’est que ce dernier est mort). Elles permettent également de nourrie de nombreuses espèces en se faisant dévorer (paix à leur âme), tout comme elles dévorent d’autres espèces évitant ainsi les surpopulations. Etc, etc…

Il vaut mieux utiliser des répulsifs biologiques qui vont les garder à l’écart plutôt que de les tuer.

Mais bon, ça c’est mon avis.

Quoi qu’il en soit, mon lit est pris d’assault.

Je pars dormir ailleurs avant de m’attaquer au problème demain.

Je ne sais pas trop pourquoi mon lit …

DSCF8604

Le pire c’est qu’elles mordent ces fourmis là !

Bref.

Ce qui était embêtant ce matin, c’est qu’elles avaient envahie mes chaussures et mon pantalon.

Je vous laisse imaginer le calvaire pour m’habiller.

A plus tard.